L’Espace Culturel Passerelle est un lieu de formation, de création et de présentation pour les arts contemporains dans toute leur interdisciplinarité : musique, littérature, arts de la scène, arts plastiques et photographie.

LES LIEUX

LE BLUES FASO

La salle de spectacle est d’une capacité de 280 places et fonctionnera sur la base du projet «… en Résidence».

Le projet consiste à sélectionner pour chaque saison deux artistes que la Fondation accompagne en mettant en place une promotion à la fois pour le remplissage du lieu, mais également pour la mise en valeur de la carrière de l’artiste en général au Mali et sur le plan international à travers nos partenaires théâtres et festivals en Europe et dans le monde.

A l’entrée du BLUES FASO, La PETITE TERRASSE, d’une capacité d’accueil de 80 personnes, est accessible en dehors des moments des représentations et offre la possibilité de prendre des snacks du Mali et du monde, ainsi que des boissons chaudes et froides.

L’ESPACE KODON

Un lieu polyvalent de présentation de spectacles en plein air dans un jardin de bougainvilliers et quelques espèces végétales de la région sahélo-saharienne spécifiquement préservées. La capacité d’accueil allant jusqu’à 1300 personnes pour des événements culturels et artistiques divers.

D’une capacité modulable par aménagement ce lieu fonctionnera sur la base de programmations d’artistes variés, des formations de la FP, l’organisation de toutes formes de manifestations culturelles et artistiques et de soirées de gala. Afin de favoriser une réelle implication du quartier, cet espace sera mis à disposition de la population par le biais des associations avec lesquelles la FP mène un dialogue depuis plusieurs années.

LE STUDIO DE DANSE ZANI DIABATÉ

Avec son sol flottant conçu pour la danse et d’une superficie de 162 m2, le studio accueillera 3 projets de danse en 2017/2018 :

– la création du nouveau projet de l’artiste chorégraphe Serge Aimé Coulibaly ;

– le projet d’accompagnement de femmes artistes chorégraphes ;

– le projet de résidence de l’artiste chorégraphe belge-marocain Ben Fury.