RÉSIDENCES DANSE

4 décembre 2017 : début de résidence danse avec Mohamed Ben Fury.

MOHAMED BEN FURY

La Fondation Passerelle – ECP Missabougou entame avec le chorégraphe belge/marocain Mohamed Ben Fury dont l’empreinte artistique est caractérisée par sa capacité à créer très naturellement un lien et des échanges entre le monde de la danse urbaine dit « hip-hop » et celui de la danse contemporaine.

Ben Fury a tout appris dans les rues de Bruxelles avant de devenir  « danseur étoile »  dans de grandes compagnies de danse en Belgique, notamment celle de Sidi Larbi Cherkaoui, avec qui il a participé à la création de grands projets et a été en tournées dans le monde entier pendant de nombreuses années.

Aujourd’hui Ben Fury investit davantage dans son propre trajet en tant que créateur, multipliant les résidences dans plusieurs grandes métropoles sur différents continents, où il privilégie les rencontres et les échanges avec des jeunes générations de danseurs de formations diversifiées.
Bamako est l’une de ces villes où Ben Fury développe sa démarche, et l’ECP Missabougou y sera son lieu d’accueil. Un lieu de résidence, de travail et à terme de création pour une collaboration réciproque à long terme entre Ben Fury et des danseurs émergents qui vivent à Bamako. Un travail entre danse urbaine et contemporaine, dialogue artistique et inter-culturel, sur la base d’expressions corporelles et de mouvements sera le point de départ d’exploration, d’invention, d’imagination et de construction.

Deux périodes de résidence en 2017/2018 sont prévues ; puis en 2018/2019 auront lieu des restitutions publiques, avec en perspective une création bamakoise portée par l’ECP Missabougou en 2019.

Mohamed Ben Fury